~Puppets can be Insane Too~

Forum de la Secte. À sa tête, la plus grande maîtresse sectaire: KiiRa! 8D (c't'à dire moi _)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mad Queen Chapitre un.

Aller en bas 
AuteurMessage
MaD QueeN
Insane Vampire
Insane Vampire
avatar

Nombre de messages : 436
Humeur : indifferent
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Mad Queen Chapitre un.   Dim 7 Sep - 1:54

Il y a longtemps dans un royaume, qui étrangement ne figure sur aucune carte au monde, vivait une reine.
Elle avait grandit dans cet étrange royaume, au sein d’une famille étrange elle aussi. En fait tout dans ce pays était étrange. Il ne se passait pas une journée sans que quelque chose de bizarre ne se passe.
La princesse, son père le Roi et sa mère, la Reine vivait dans un châteaux, comme toute famille royale qui se respecte et comme dans tous les châteaux, il y avait la cours du Roi, les sujets et les conseillers.
Mais, contrairement à la famille Royale, toute ses personnes étaient des cartes. Des trèfles, des carreaux, des cœurs… etc. la jeune princesse ce sentait alors bien seule car les cartes n’ont pas d’enfants.
Il n’y avait donc personne pour jouer avec elle. Il y avait des gens pour l’habiller, la coiffer, lui apprendre à lire, écrire, compter, et comment être une bonne Reine, mais personne pour jouer.
La princesse passait donc beaucoup de temps seule. Ses parents étaient bien trop occupés avec leur affaires pour jouer avec elle. Alors elle s’ennuyait souvent. Presque toujours.
La jeune princesse décida alors de s’inventer un royaume où il n’y aurait pas de cours de lecture, et toutes ces autres horrible choses ennuyeuses à mourir, un monde où il y aurait toujours quelqu’un pour jouer avec elle.
Malheureusement pour elle , ce monde n’existait pas. Mais notre jeune reine n’en avait pas conscience.
Lorsqu’elle n’était pas forcée à rester assise pour écouter un de ses professeurs lui faire la lecture, ou lui rentrer des formules de politesse dans la tête, la jeune fille passait son temps dans les jardins du château, dans son petit monde.
Elle s’imaginait qu’il n’y avait pas que des cartes, mais des enfants comme elle. Faire semblant de prendre le thé était un de ses passes temps favoris. Chose que les gouvernantes et ses parents ne comprenaient pas. Elle avait tant de jouets à sa disposition mais elle ne jouait jamais avec. A vrai dire, la jeune fille ne s’y intéressait pas du tout pour la simple et bonne raison qu’une poupée ne pouvait n’y parler ni prendre le thé.
Un jour on lui demanda avec qui prenait-elle ce thé dans le jardin alors qu’elle l’avait déjà pris une heure auparavant avec ses parents.
-Avec mes amis, le chapelier et son lapin.
On lui fit remarquer qu’il n’y avait aucun chapelier au château, et encore moins de lapin, et qu’il en était assez de ses enfantillages. La jeune fille ne compris pas pourquoi à huit ans déjà elle devait cesser d’être une enfant, et puis de quel droit ses parents venaient gâcher son goûter dans son royaume.
Le roi et la reine, passaient tellement de temps à s’occuper de leur affaires, qu’ils ne se rendirent pas compte que leur fille n’était encore qu’une fillette.
Après cet affligeant épisode, notre jeune rein instaura une première loi pour son royaume.
-« Quiconque contredira mes ordres sera sévèrement puni »
Elle n’avait pas encore décider de la punition, mais comme son professeur de lecture n’avais pas l’air d’apprécier le fait qu’elle n’écoute pas ce qu’il disait, elle décida de remettre ses réflexions à plus tard.
En plus de cette première règle elle décida aussi que dans son royaume il n’y aurai pas de Roi, ni de prince, parce que selon elle les garçon sont tous stupides et méchants. Voilà l’image qu’elle se faisait de son père après qu’il l’ai contredit.
Le lendemain de ce fâcheux événement, la jeune fille pris quand même le thé enfermée dans son monde, à son grand regret ses deux invités favoris étaient en retard.
Lorsqu’il fut l’heure de rentré pour dîné, ils n’étaient toujours pas arrivés. Le thé imaginaire avait refroidit et les gâteaux étaient restés sur la table.
Avant le dîner, on présenta à la jeune fille un homme étrange, qui s’appelait médecin. Il ne cessa de poser des questions. S’impatientant la futur Reine lui dit qu’elle était très énervée à cause de ses stupides parents qui prétendaient que les lapins de Chapeliers n’existaient pas, et les Chapeliers encore moins, évidemment. Le médecin se mit alors à réfléchir et cesse de poser des questions.
Lorsqu’il fut l’heure d’aller se coucher, la jeune fille, l’oreille collée la porte de sa chambre, entendit le médecin et ses parents parler.
-Votre fille est folle. Avait déclaré le médecin.
La mère ne peu retenir un cri d’effroi. Le roi ne fit que confirmer l’avis de sa fille en répétant bêtement ce que venait de dire le médecin.
Aucunes de ces trois personnes n’avait l’air de comprendre ce que la princesse avait. Quand sa mère demanda ce qu’il fallait faire pour remédier à la folie de sa fille, le médecin lui prescrit un tas de chose à prendre trois fois par jour, et qu’il fallait absolument lui faire comprendre que ses hallucinations n’étaient que le fruit de son imagination.
Personne dans ce royaume n’avait l’air de comprendre que tout ce qu’il fallait à la petite Reine s’était un ami.
Quelque jours après le diagnostic du médecin, les fameux remède à la folie infantile de la jeune reine arrivèrent. Ils étaient au nombre de trois. Ils avaient tous un couleur plus horrible que le précédent. Quant au goût le jeune fille ne préférait même pas y penser. Elle ne comprenait d’ailleurs pas pourquoi on lui donnait le remède d’une maladie qu’elle n’avait pas. Cependant si elle refusait de les prendre elle était privée de sortie, et ne pouvait donc pas aller prendre le thé avec ses deux amis.
La jeune reine finit par se résigner et trois fois par jour elle se forçait à avaler ces affreux remèdes.
Mais depuis quelque temps, quoi qu’elle fasse, elle compris qu’elle ne reverrais plus le lapin, ni le chapelier. Elle soupçonna ses parents de les avoir fait exécuter. Lorsqu’elle vint leur reprocher, ils lui répondirent d’une même voix :
-Les chapeliers et les lapins ça n’existent pas !
La jeune princesse tapa du pied et se mise à hurler de colère. Elle se retrouvait de nouveau toute seule et l’ennuie qu’elle avait quitté allait de nouveau faire partit de son quotidien. Devant cette explosion de rage, qu’ils mirent sur le dos de sa soi-disant folie, les parents de la jeune fille la firent enfermer dans une chambre en haut d’une des tours du château jusqu'à ce qu’elle ai retrouvé la raison, en faisant doubler les doses des remèdes.
Toute seule dans sa chambre, la jeune fille se mise à haïr ces personnes qui l’avaient mise au monde. Seule dans l’obscurité elle inventa toutes les lois qui lui permettraient de régner sur son royaume. La punition affligée aux traîtres serait qu’on leur tranche la tête.
-Qu’on leur tranches la tête. Répétait-elle dans le noir ,alors qu’elle perdait lentement la raison.

_________________
"J'ai passé ma vie à me faire plaisir et dans la folie ce fut pire."

"Penser contre son temps, c'est de l'heroisme. Le dire c'est de la folie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mad Queen Chapitre un.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~Puppets can be Insane Too~ :: ~~~La Secte~~~ :: ~~[WonderLand]~~-
Sauter vers: